Nov 16, 2023

Présentation du Manifeste de la CES – Parlement Européen – 15/11/2023 Intervention de Agostino Siciliano – Secrétaire Général FERPA

“Mesdames et Messieurs

La Confédération Européenne des syndicats, avec son Manifeste, présente ses propositions pour l’avenir du progrès social en Europe et vous invite, ainsi que les partis politiques européens et les futurs candidats aux prochaines élections du Parlement européen, à les soutenir.

La FERPA, Fédération européenne représentant 10 millions de retraités et personnes âgées, affiliée à la CES, soutient le Manifeste et ses objectifs, afin de parvenir à une Europe plus inclusive et solidaire, sans violence, sans oppression, sans insécurité.

Une Europe qui puisse garantir les droits de tous les citoyens, sans discrimination liée à l’âge ou au sexe.

Une Europe où l’on peut prendre sa retraite et vieillir dans la dignité, sans craindre la pauvreté et la solitude, en particulier chez les femmes.

Nous rejetons la menace de l’extrême droite qui tente de remettre en cause l’État-providence acquis au fil des ans, les droits syndicaux et le dialogue social.

Ces dernières années, les salaires et les pensions ont perdu de leur pouvoir d’achat, alors que de nombreux employeurs ont augmenté leurs profits.

Nous demandons le rétablissement du pouvoir d’achat des salaires et des pensions et le plein emploi pour tous avec des emplois de meilleure qualité, en mettant davantage l’accent sur les jeunes et les femmes, grâce au renforcement de la négociation collective et du dialogue social et à la mise en place d’une pension minimale européenne pour lutter contre la pauvreté.

C’est le seul moyen de construire une protection sociale collective et de garantir des salaires et des pensions adéquats et revalorisés en fonction de l’inflation.

La sécurité sociale doit être garantie par de bons soins de santé publics et de longue durée, en tenant compte du fait que tant de personnes âgées renoncent aux soins de santé pour des raisons économiques, et par un logement adéquat pour tous, qui tienne également compte des besoins des personnes âgées.

Par conséquent, nous demandons d’éviter le retour au pacte de stabilité qui, dans certains pays, a entraîné des coupes dans les soins de santé et les pensions, ainsi qu’une augmentation de la pauvreté, en particulier parmi les personnes âgées, une situation inacceptable et contraire au pilier européen des droits sociaux.

Nous avons besoin d’un nouveau modèle de développement, basé sur la croissance et l’investissement dans les politiques sociales.

Les personnes âgées de plus de 65 ans représentent plus d’un cinquième de la population européenne et leur nombre est appelé à augmenter. Il s’agit d’un segment de la population qui est largement ignoré dans les débats et les propositions. Elles sont et doivent être considérées, au contraire, comme un atout pour l’Europe. L’allongement de l’espérance de vie est une grande réussite, fruit du modèle européen de protection sociale. Il doit devenir une opportunité et non un coût. La relance de l’économie peut se faire en investissant dans le bien-être de tous : femmes, hommes, jeunes, adultes et personnes âgées, travailleurs et retraités.

Mesdames et Messieurs, les prochaines élections du Parlement européen seront importantes. Nous, CES et FERPA, ferons tout notre possible pour faire connaître et affirmer nos valeurs et nos priorités, que nous espérons que vous partagerez et soutiendrez au Parlement, aujourd’hui et demain.

Les millions de personnes âgées et de retraités que nous représentons en tant que FERPA veulent continuer à être des protagonistes dans leur pays et en Europe. Et ils le seront aussi en exerçant avec conviction leur droit de vote lors des prochaines élections européennes.”